Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Sénat : la Délégation aux entreprises rencontre des entrepreneurs dans la Drôme


Mercredi 11 février 2015

Créée en novembre 2014 à l’instigation du président du Sénat Gérard LARCHER, la délégation sénatoriale aux entreprises, présidée par Mme Élisabeth LAMURE (Rhône – UMP), a effectué dans la Drôme jeudi 5 février 2015 son deuxième déplacement à la rencontre des entrepreneurs, à l’invitation de M. Gilbert BOUCHET (Drôme – UMP). Composée de 42 sénateurs appartenant aux différents groupes politiques du Sénat, cette instance est chargée d'informer le Sénat sur la situation des entreprises, de recenser les obstacles à leur développement et de proposer des mesures visant à favoriser l'esprit d'entreprise et à simplifier les normes, en vue d'encourager la croissance et l'emploi dans les territoires.

Accueillis dans la Drôme par le président du Conseil Général et président du groupe socialiste du Sénat, M. Didier GUILLAUME (Drôme – Soc), les membres de la délégation ont participé à une table ronde très édifiante avec une vingtaine d’entrepreneurs drômois, dirigeants de PME ou d’établissements de taille intermédiaire. Comme en Vendée, ils ont été nombreux à demander que les pouvoirs publics leur fassent confiance : ils se sont plaints de la "diarrhée administrative" et de la "boulimie fiscale" qui l’accompagnent. Plusieurs ont aussi regretté avoir peur d’embaucher, faisant valoir que le nombre croissant de ruptures conventionnelles ces derniers mois traduisait une attente certaine d’assouplissement du code du travail.

Les sénateurs ont également pu visiter deux entreprises drômoises : d’une part, Valrhona, chocolaterie installée à Tain-l’Hermitage qui fournit les meilleurs chefs et artisans. Forte de 500 collaborateurs, elle fait près de 60% de son chiffre d’affaires à l’export et attribue son succès à sa recherche permanente de l’excellence dans le management ; d’autre part, Vignal Artru, entreprise employant 200 personnes, spécialisée en construction de petite mécanique de haute précision, avec des applications dans l’aéronautique et le secteur médical. Cette société fabrique notamment le groupe motopompe du premier cœur artificiel implanté chez un patient en 2014. Elle a fait part aux sénateurs des difficultés qu’elle rencontre pour financer sa croissance et a déploré les contraintes pesant sur l’apprentissage, pourtant essentiel dans ce secteur.

La délégation aux entreprises, qui s’était d’abord rendue en Vendée le 19 janvier 2015, poursuivra ses travaux lors d’un déplacement dans le Rhône le 6 mars 2015.

Pour tout renseignement complémentaire, consulter la page de la délégation sénatoriale aux entreprises.

Contact(s) presse :