Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Sénat : à Londres, la délégation aux entreprises goûte au climat optimiste du plein emploi outre-manche


Mercredi 15 avril 2015

Créée en novembre 2014 à l’instigation du président du Sénat Gérard Larcher, la délégation sénatoriale aux entreprises, présidée par Mme Élisabeth LAMURE (Rhône-UMP), a effectué un déplacement à Londres lundi 13 avril à la rencontre des entrepreneurs français implantés au Royaume-Uni afin d’identifier les dispositifs mis en place dans ce pays en faveur du développement économique et de la création d’emplois. 10 sénateurs sur les 42 qui composent la Délégation, membres des différents groupes politiques du Sénat, ont passé la matinée à échanger avec divers acteurs économiques : entrepreneurs, avocats, conseillers du commerce extérieur, élus consulaires, membres du think tank Le cercle d’Outre-Manche...

Les sénateurs ont pu apprécier le climat très optimiste qui règne outre-Manche, dans un pays où le taux de chômage est évalué à 5,7 % et la croissance économique était de 2,8% en 2014, alors que le Royaume-Uni a été frappé plus durement que la France par la crise (chute de 7 points du PIB en 2008). Ils ont entendu les entrepreneurs français à Londres expliquer que la flexibilité du droit du travail britannique les libérait de la peur d’embaucher, donnait l’audace pour lancer des projets et donc finalement favorisait l’emploi. Ces entrepreneurs ont également salué l’absence d’effets de seuil entravant la croissance des entreprises, et insisté sur l’effet de booster imputable au régime fiscal favorable à l’investissement dans les PME (the Enterprise Investment Scheme – EIS). Les entrepreneurs ont surtout déploré le comportement soupçonneux et sourcilleux de l’administration française à leur égard, alors que l’administration britannique fait largement confiance aux entrepreneurs et n’hésite pas à les sanctionner sévèrement en cas d’infraction aux règles. Ils ont enfin dénoncé le fait que le tissu législatif français était fait de mesures dont personne n’interroge l’efficacité.

Les sénateurs ont ensuite visité deux entreprises : le siège à Londres d’International SOS, entreprise fondée par deux Français il y a trente ans, qui apporte de l’assistance médicale aux expatriés et voyageurs d’affaires et compte aujourd’hui 12.000 salariés ; et le bureau londonien d’un cabinet de conseil en stratégie Ekimetrics, fondé il y a huit ans par de jeunes français et devenu rapidement leader en Europe du Big data (traitement de données) en permettant à ses clients d’optimiser leur stratégie marketing grâce à des outils statistiques. Ces deux exemples attestent que les entreprises françaises se déploient avec une facilité remarquable sur le sol britannique, tout en faisant appel aux talents français, notamment aux ingénieurs qui font défaut outre-Manche. Enfin, les sénateurs se sont rendus au centre Charles Péguy, association à but non lucratif créée en 1954 au service de l’emploi et de l’insertion des jeunes expatriés français au Royaume-Uni.

La Délégation aux entreprises poursuivra ses travaux dans l’Hérault le 11 mai 2015.

Pour tout renseignement complémentaire : http://www.senat.fr/commission/entreprises/index.html


Contact(s) presse :