Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation de l'industrie textile dans la région Nord-Pas-de-Calais

8e législature

Question écrite n° 04405 de M. Daniel Percheron (Pas-de-Calais - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 05/02/1987 - page 154

M.Daniel Percheron attire l'attention de M. le ministre de l'industrie, des P. et T. et du tourisme sur la situation de l'industrie textile en France et notamment dans la région Nord - Pas-de-Calais. En effet, au niveau national, après deux années de baisse (1983 et 1984) et une année stagnante en 1985, la consommation finale de textile habillement s'est nettement redressée pendant les trois premiers trimestres de 1986 mais a chuté au cours du dernier trimestre. Les évolutions observées au niveau national ont bien entendu marqué l'activité de l'industrie textile au sein de la région Nord - Pas-de-Calais. On peut ainsi estimer à 3,5 p. 100 la chute d'activité, en volume, en 1986 par rapport à l'année dernière. D'après les statistiques des Assedic concernant les établissements de plus de dix salariés, l'emploi textile régional a baissé de 5,1 p. 100 au cours des trois premiers trimestres. Le chômage partiel s'est accru de 10 p. 100. Ainsi, après un palier en 1985 et 1986, le repli de l'activité textile observé depuis le déclenchement de la crise pétrolière en 1973 s'est poursuivi en 1986. Aussi, il lui demande face à ce constat de bien vouloir lui faire connaître son sentiment sur ce problème ainsi que les mesures qui pourraient être prises dans ce domaine.



Réponse du ministère : Industrie

publiée dans le JO Sénat du 17/09/1987 - page 1474

Réponse. -L'activité des entreprises des industries du textile et de l'habillement résulte de la consommation, principalement celle des ménages, et du niveau de la compétitivité des entreprises. La consommation des ménages devrait s'accroître en moyenne annuelle de 1 p. 100 par an. Cette croissance de la consommation est malheureusement insuffisante pour permettre un maintien de l'emploi du fait d'une croissance annuelle moyenne de 3 p. 100 à 4 p. 100 de la productivité apparente du travail des entreprises du secteur textile-habillement. La croissance de l'économie, le maintien et de développement des parts de marché à l'étranger, grâce à l'accroissement de la compétitivité des entreprises françaises, peuvent permettre d'améliorer l'activité et l'emploi. L'augmentation de la compétitivité est liée à l'effort d'investissement mais également à une meilleure organisation des fonctions de production et de gestion commerciale. C'est pourquoi le Gouvernement s'est employé à réduire les charges et les contraintes qui pèsent sur les entreprises mais aussi à introduire plus de flexibilité dans les entreprises avec les lois relatives à l'aménagement du temps de travail permettant, par une meilleure utilisation des équipements, d'accroître la productivité du capital et la profitabilité des entreprises. Par ailleurs, la réduction des déficits publics et de l'inflation permettra la diminution progressive des taux d'intérêt.