Allez au contenu, Allez à la navigation

Avantages fiscaux liés à l'accueil des personnes âgées

8e législature

Question écrite n° 04421 de M. Rémi Herment (Meuse - UC)

publiée dans le JO Sénat du 05/02/1987 - page 151

M. Rémi Herment attire l'attention de M. le ministre d'Etat, ministre de l'économie, des finances et de la privatisation, sur les avantages fiscaux dont bénéficient les personnes accueillant, à leur domicile, des ascendants âgés et invalides. Dans la mesure où cet accueil, par ailleurs, allège des charges sociales de la collectivité, économisant notamment des frais d'hospitalisation, ne paraîtrait-il pas opportun au ministre de favoriser cet accueil en augmentant de façon sensible les avantages fiscaux consentis . - Question transmise à M. le ministre délégué auprès du ministre de l'économie, des finances et de la privatisation, chargé du budget.



Réponse du ministère : Budget

publiée dans le JO Sénat du 30/04/1987 - page 664

Réponse. -Les contribuables qui recueillent sous leur toit un ascendant titulaire de la carte d'invalidité prévue à l'article 173 du code de la famille et de l'aide sociale peuvent le compter à charge pour la détermination de leur quotient familial. Ils bénéficient alors d'une part supplémentaire pour le calcul de leur impôt sur le revenu. S'ils y ont intérêt, ils peuvent renoncer à ce dispositif et déduire une pension alimentaire dans les conditions de droit commun. Ces mesures sont de nature à favoriser l'accueil à domicile des ascendants âgés et invalides.