Allez au contenu, Allez à la navigation

Fermeture des églises orthodoxes grecques à Istanbul (Turquie)

8e législature

Question écrite n° 04761 de M. Pierre Salvi (Val-d'Oise - UC)

publiée dans le JO Sénat du 26/02/1987 - page 265

M. Pierre Salvi attire l'attention de M. le ministre des affaires étrangères sur les récentes fermetures d'églises orthodoxes grecques à Istanbul, fermetures qui s'avèrent être en contravention avec les dispositions du Traité de Lausanne de 1923. Par ce traité, la France se portait garante des minorités ethniques et religieuses de la République turque. A l'heure où le Gouvernement turc manifeste sa volonté de s'intégrer aux institutions européennes, il semblerait opportun que le Gouvernement français fasse connaître son souci du respect des droits de l'homme, et précisément des droits religieux de la minorité grecque, même si celle-ci est en voie de diminution numérique constante.



Réponse du ministère : Affaires étrangères

publiée dans le JO Sénat du 23/04/1987 - page 621

Réponse. -Les informations qui ont été publiées dans la presse concernant la fermeture ou la destruction d'églises orthodoxes grecques à Istanbul ont été démenties tant par les autorités grecques que par le patriarche de cette communauté à Istanbul.