Allez au contenu, Allez à la navigation

Super-Phénix: origine de la fuite de sodium

8e législature

Question écrite n° 05655 de M. Pierre-Christian Taittinger (Paris - U.R.E.I.)

publiée dans le JO Sénat du 23/04/1987 - page 616

M.Pierre-Christian Taittinger demande à M. le ministre de l'industrie, des P. et T. et du tourisme si l'origine de la fuite de sodium constatée dans une cuve du barillet de chargement à la centrale nucléaire de Super-Phénix a pu être localisée de façon précise. S'agit-il d'une défaillance des soudures à l'embranchement d'un tuyau ou d'un incident qui affecterait la structure de la cuve, signe d'un défaut de conception ou de fabrication.



Réponse du ministère : Industrie

publiée dans le JO Sénat du 30/07/1987 - page 1192

Réponse. -La fuite de sodium constatée dans le barillet de stockage de la centrale nucléaire de Creys-Malville n'a pu être localisée de manière précise. Elle s'est interrompue à la mi-avril, du fait de son bouchage par des composés du sodium et de l'abaissement volontaire de la température du sodium contenu dans le barillet. Aucune conclusion définitive ne peut être actuellement tirée pour ce qui concerne la nature et l'emplacement du défaut. Les travaux actuels portent sur le retrait des différents éléments stockés dans le barillet, afin de permettre dès que possible la vidange du sodium contenu. Une analyse du dossier de fabrication du barillet est en cours et les expertises débuteront après la vidange du barillet, au cours de l'été. Alors pourront être tirés les enseignements de l'incident et définie la stratégie de réparation.