Allez au contenu, Allez à la navigation

Comptoirs de la Banque de France

8e législature

Question écrite n° 05832 de M. Henri Belcour (Corrèze - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 30/04/1987 - page 653

M.Henri Belcour attire l'attention de M. le ministre d'Etat, ministre de l'économie, des finances et de la privatisation, sur le projet visant à restreindre l'activité de certains comptoirs de la Banque de France. Il convient de rappeler l'importance des missions de ces comptoirs auprès de la communauté bancaire, des entreprises et des autorités publiques locales, notamment la surveillance de la distribution du crédit, l'information sur la conjoncture économique et financière ainsi que les transports de fonds, les recouvrements et la circulation fiduciaire. La déconcentration de ces services est donc essentielle pour le tissu économique régional. Il lui demande de bien vouloir lui préciser la position gouvernementale sur ce sujet, ainsi que les dispositions qu'il compte prendre, le cas échéant, afin d'assurer la continuité de ces prestations auprès des agents économiques



Réponse du ministère : Économie

publiée dans le JO Sénat du 11/06/1987 - page 927

Réponse. -Pour des raisons de sécurité, la Banque de France se préoccupe de savoir si la répartition de ses encaisses sur l'ensemble du territoire est la meilleure possible. C'est ainsi qu'un groupe de travail associant des représentants des forces de l'ordre, des banques et de la Banque de France, s'est réuni pour étudier les problèmes de sécurité posés par la gestion des encaisses bancaires. Le rapport qui a été établi par ce groupe de réflexion ne contient aucune proposition concrète relative à un quelconque remodelage du réseau de la banque en province.