Allez au contenu, Allez à la navigation

Etudiants des DOM: bénéfice des vols verts sur Air France toute l'année

8e législature

Question écrite n° 05843 de M. Rodolphe Désiré (Martinique - RDSE)

publiée dans le JO Sénat du 30/04/1987 - page 659

M.Rodolphe Désiré attire l'attention de M. le ministre délégué auprès du ministre de l'équipement, du logement, de l'aménagement du territoire et des transports, chargé des transports, sur le fait que les étudiants originaires des Antilles et de la Guyane, qui poursuivent des études en métropole, ne peuvent guère bénéficier du tarif réduit proposé par Air France sur les vols " verts ", en raison du calendrier universitaire. Par ailleurs, il signale que les étudiants métropolitains bénéficient sur Air Inter d'un tarif spécial étudiant toute l'année. Compte tenu du coût élevé du billet sur les lignes Antilles-Guyane et de la modicité des revenus des étudiants qui sont pour la plupart des boursiers, il lui demande quelle mesure la Compagnie nationale envisage de mettre en oeuvre pour assurer la continuité territoriale et faire en sorte que les étudiants des D.O.M. bénéficient du même régime de faveur sur les transports aériens que leurs camarades métropolitains.



Réponse du ministère : Transports

publiée dans le JO Sénat du 09/07/1987 - page 1095

Réponse. -Sur les liaisons qu'elle assure entre les Antilles-Guyane et la métropole, la compagnie nationale Air France a choisi d'offrir à sa clientèle une grille tarifaire simplifiée ne comportant que deux types de tarifs, un tarif pour les passagers voyageant en classe affaires, dite " alizé ", et un tarif pour tous les passagers voyageant en classe vacances quelle que soit leur qualité (étudiants, troisième âge, famille nombreuse). Ce dernier tarif est proposé à un niveau proche de la moitié du tarif affaires et modulé selon le sens du voyage en fonction du trafic. A des périodes de fort trafic correspondent les tarifs les plus élevés, aux périodes de plus faible trafic les tarifs les moins élevés de façon à inciter la clientèle à reporter son voyage sur une période moins chargée. Pour l'année 1987, les étudiants originaires des Antilles poursuivant leurs études en métropole peuvent rentrer en période orange du 13 au 26 juillet et du 7 au 13 août ou en période verte à partir du 14 août et revenir en métropole en période orange du 7 au 27 septembre ou en période verte à compter du 28 septembre, date compatible avec le calendrier universitaire. Pour la Guyane, la période orange se situe dans le sens métropole-Guyane du 13 juillet au 5 août suivie par une période verte du 6 au 26 août. Dans l'autre sens, en revanche, seuls sont possibles des voyages en période orange. La compagnie nationale Air France ne souhaite pas néanmoins, pour le moment, modifier ces tarifs qui ont été adoptés dans le cadre de la libéralisation progressive du transport aérien entre la métropole et les départements d'outre-mer, menée par le ministre délégué chargé des transports.