Allez au contenu, Allez à la navigation

Maintien de l'enseignement actuel au lycée hôtelier de Blois (Loir-et-Cher)

8e législature

Question écrite n° 05937 de M. Jacques Thyraud (Loir-et-Cher - U.R.E.I.)

publiée dans le JO Sénat du 30/04/1987 - page 654

M.Jacques Thyraud attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale sur les graves conséquences de la fermeture de la classe de 4e préparatoire du C.A.P. de cuisinier au lycée hôtelier de Blois. Cette mesure ne semble pas justifiée. En effet, cette classe recevait des élèves qui ne sont pas tous susceptibles de préparer un bac professionnel. Son importance est soulignée par le fait qu'un nombre très important de candidats se présentait chaque année par rapport au nombre de places disponibles. A l'issue de la préparation, les titulaires du C.A.P. trouvaient facilement une situation. Il lui demande s'il est possible d'espérer le maintien de l'enseignement actuel au lycée hôtelier de Blois.



Réponse du ministère : Éducation

publiée dans le JO Sénat du 02/07/1987 - page 1042

Réponse. -En vertu des procédures de décentralisation, les autorités académiques arrêtent chaque année la structure pédagogique générale des établissements en tenant compte des orientations retenues au schéma prévisionnel des formations que chaque conseil régional a la responsabilité d'établir. A cet égard, les modifications de l'organisation pédagogique (ouvertures, fermetures de sections) des lycées font l'objet dans le cadre de la préparation de la rentrée scolaire - et après consultation du Conseil académique de l'éducation nationale - de décisions rectorales. Il appartient ainsi aux services rectoraux de retenir les priorités et de prendre les mesures estimées nécessaires, compte tenu de la situation du dispositif de formation et de l'environnement économique ainsi que des moyens en emplois et en crédits dont dispose chaque année l'académie. C'est pourquoi il est suggéré à M. Jacques Thyraud de prendre directement l'attache du recteur de l'académie d'Orléans-Tours pour obtenir les informations souhaitées sur la substitution d'une classe de première professionnelle " restauration " à la classe de 4e préparatoire menant au C.A.P. cuisinier.