Allez au contenu, Allez à la navigation

Modernisation des entreprises artisanales: bilan d'étude

8e législature

Question écrite n° 06124 de M. Jean Francou (Bouches-du-Rhône - UC)

publiée dans le JO Sénat du 14/05/1987 - page 740

M.Jean Francou demande à M. le ministre délégué auprès du ministre de l'économie, des finances et de la privatisation, chargé du commerce, de l'artisanat et des services, de bien vouloir lui préciser la suite réservée aux conclusions de l'étude réalisée, en 1985, pour le compte de son administration par la Société Calemard-Rémy et associés portant analyse des besoins de modernisation des entreprises artisanales adaptés aux modes de production (chapitre 44-04, Actions économiques en faveur du commerce et de l'artisanat).



Réponse du ministère : Commerce et artisanat

publiée dans le JO Sénat du 03/09/1987 - page 1365

Réponse. -L'étude confiée au cabinet Calemard et Rémy fait suite à une première analyse, plus légère, de l'offre de technologies nouvelles adaptées aux besoins des entreprises artisanales. Les points abordés dans l'étude sont les suivants : état d'avancement des techniques dans quelques secteurs des métiers (mécanique - plastique - métiers graphiques - charcuterie - chauffage - électricité) ; description de la démarche de modernisation des entreprises performantes ; description et détection de l'origine des résistances et pesanteurs. L'étude passe en revue les paramètres techniques, humains et organisationnels qui gouvernent l'évolution des entreprises. Elle insiste sur les changements d'échelle induits par la modernisation et les technologies nouvelles. Ces investigations ont été conduites dans le cadre du contrat de plan Etat/A.P.C.M. pour ce qui relève de son exécution en 1985-1986. Elles permettent de mieux comprendre les opportunités et enjeux liés à la modernisation du secteur des métiers. Elles permettent en second lieu de définir la base d'un plan d'expérimentation " productique " conduit dans ce secteur. Arrêté dans le cadre 1986-1987 du contrat de plan Etat/A.P.C.M. ce plan prévoit : la mise en oeuvre d'un programme d'information retraçant les différentes démarches : guides techniques et formation à l'usage des conseils publics et privés, voire des artisans ; la mise en chantier d'expérimentation pilotes, en grandeur réelle (dix sites retenus dans 6 régions de programme). A l'image de ce qui a été fait dans la micro-informatique le ministère du commerce, de l'artisanat et des services souhaite favoriser à l'échéance de 1988 l'émergence de " pôles expérimentaux-productique " qui amplifieront la diffusion des nouvelles technologies dans l'artisanat.