Allez au contenu, Allez à la navigation

Reconstruction de la caserne de Narbonne

8e législature

Question écrite n° 06515 de M. Roland Courteau (Aude - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 11/06/1987 - page 904

M.Roland Courteau expose à M. le ministre de la défense que la ville de Narbonne sera bientôt dotée d'une nouvelle caserne, qui abritera les quartiers de l'escadron 1/23 de gendarmerie mobile, en remplacemetnt de l'ancienne caserne Montmorency, aujourd'hui démolie et qui, au fil des ans, était devenue vétuste et inadaptée aux conditions de la vie moderne. Il lui rappelle que pendant la durée des travaux, cet escadron avait été transféré à Dôle. Il lui demande de lui fournir toutes précisions utiles sur l'état d'avancement des travaux et le montant global de l'investissement réalisé et la date précise du retour de l'escadron.



Réponse du ministère : Défense

publiée dans le JO Sénat du 30/07/1987 - page 1185

Réponse. -L'avancement du chantier de reconstruction de la caserne Montmorency, à Narbonne, conduit à envisager la livraison du nouvel ensemble immobilier au cours de la première quinzaine du mois de septembre 1987. Ce casernement, d'un coût de 90,27 millions de francs, comprend les locaux de service et techniques et les logements nécessaires à l'accueil d'un escadron de gendarmerie mobile et d'une brigade motorisée de gendarmerie départementale. Il est prévu de recréer l'escadron 1/23 de Narbonne le 15 septembre 1987. A cette unité, seront affectés en priorité les sous-officiers de l'escadron 1/21 de Dôle désireux de revenir à Narbonne et qui avaient accepté de servir provisoirement dans le Jura pendant la reconstruction de la caserne Montmorency.