Allez au contenu, Allez à la navigation

Construction du collège de Remire-Montjoly (Guyane)

8e législature

Question écrite n° 08280 de M. Raymond Tarcy (Guyane - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 29/10/1987 - page 1706

M.Raymond Tarcy rappelle à M. le ministre de l'éducation nationale que la construction du collège 900 de Remire-Montjoly est une opération inscrite au contrat de plan Etat-région, prenant fin en 1988. Or, aujourd'hui, seule une tranche a été réalisée et qui a permis à cet établissement d'accueillir plus de 500 élèves dès la rentrée de septembre 1986. Aucune tranche de travaux n'a été réalisée depuis. Dans ces conditions, et face aux problèmes d'accueil qui se posent déjà dans ce collège, il souhaiterait connaître les intentions de l'Etat quant à la poursuite, jusqu'à son achèvement, de cette opération.



Réponse du ministère : Éducation

publiée dans le JO Sénat du 24/12/1987 - page 2010

Réponse. -La construction du collège de Remire-Montjoly figure effectivement dans le programme particulier d'accroissement des capacités d'accueil des établissements scolaires destiné à permettre le développement de l'enseignement du second degré et prévu par le contrat de plan signé entre l'Etat et la région Guyane le 21 décembre 1984. Le contrat de plan n'a toutefois pas arrêté de façon précise la capacité d'accueil de cet établissement. Selon les renseignements qui m'ont été communiqués au niveau local, la construction d'un centre de documentation et d'information et d'une salle polyvalente est actuellement prévue pour ce collège. En ce qui concerne l'augmentation éventuelle de la capacité d'accueil du collège, en vue de la porter à 900 places, la décision appartient au commissaire de la République de région, compétent pour les investissements scolaires du second degré réalisés avant la mise en oeuvre des mesures de décentralisation et qui peuvent être poursuivis au titre des opérations en cours, conformément aux dispositions du décret n° 85-838 du 6 août 1985.