Allez au contenu, Allez à la navigation

Date de l'implantation de l'IUT en Guyane

8e législature

Question écrite n° 08443 de M. Raymond Tarcy (Guyane - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 05/11/1987 - page 1739

En dépit des promesses faites en Guyane et à Toulouse par M. le Premier ministre, M.Raymond Tarcy constate que l'I.U.T. de Guyane ne figure pas dans la liste des huit implantations d'I.U.T. prévues pour septembre 1988. Aux I.U.T. annoncés à Alençon (génie mécanique), Bordeaux (transports logistiques), Cherbourg (génie électrique), Calais - Dunkerque (génie thermique), Laval (technique de commercialisation), Melun - Sénart (génie électrique), Nice (organisation et gestion de production), Toulon (biologie appliquée) il conviendrait, dans le respect des engagements pris, de programmer l'I.U.T. de Guyane en précisant les filières proposées et qui devraient, en tout état de cause, répondre aussi aux besoins de formation des jeunes dans le cadre du développement économique de la région. Dans ces conditions, il demande à M. le ministre de l'éducation nationale s'il est en mesure de préciser la date d'implantation de l'I.U.T. en Guyane ainsi que les filières retenues.

Transmise au ministère : Recherche et enseignement supérieur



Réponse du ministère : Recherche et enseignement supérieur

publiée dans le JO Sénat du 03/03/1988 - page 299

Réponse. -L'honorable parlementaire peut être assuré que, selon l'engagement du Premier ministre, un département d'I.U.T. tourné vers le génie électrique et l'informatique industrielle ouvrira ses portes en Guyane à compter de la rentrée universitaire 1988-1989. Celui-ci, implanté plus précisément sur le site de la ville de Kourou, est destiné à accueillir un premier groupe de vingt-cinq étudiants.