Allez au contenu, Allez à la navigation

EDF-GDF - services

10e législature

Question écrite n° 13648 de Mme Marie-Claude Beaudeau (Val-d'Oise - CRC)

publiée dans le JO Sénat du 01/02/1996 - page 186

Mme Marie-Claude Beaudeau attire l'attention de M. le ministre de l'industrie, de la poste et des télécommunications sur la suppression injustifiée de l'agence EDF-clientèle de la commune de Taverny (Val-d'Oise). Elle constate que la politique d'EDF-GDF-services, sous couvert de gain de productivité tout comme les grands services publics, réduit la qualité du service public, induit des risques de retard dans la prise en compte des problèmes de sécurité. Elle lui demande s'il estime conforme au traité de concession, la suppression de l'agence rejetée à plusieurs reprises par la commune et notamment dans sa délibération du 24 novembre 1995. Elle lui demande s'il estime cette suppression conforme aux déclarations de l'administration d'EDF de vouloir améliorer le service public et rapprocher celui-ci des usagers. Elle lui demande quelles mesures il envisage pour maintenir en activité l'agence EDF de Taverny.



Réponse du ministère : Industrie

publiée dans le JO Sénat du 02/05/1996 - page 1084

Réponse. - La suppression du site EDF-GDF de Taverny s'inscrit dans le cadre d'une réflexion engagée depuis plusieurs années. Cette démarche prend appui sur plusieurs constatations. En premier lieu, l'amélioration de la fiabilité des réseaux à la suite d'investissements importants et la mise en place de techniques et d'outils d'exploitation plus performants impliquent, toutes choses égales, une moindre sollicitation des agents d'exploitation. En second lieu, les services à la clientèle ont connu une évolution sensible. Ainsi, la majeure partie des actes de gestion des comptes clients se fait actuellement par téléphone, et le nombre de clients se présentant au guichet de Taverny est seulement de l'ordre d'une vingtaine par jour. Par ailleurs, le nombre des interventions au domicile des abonnés, ainsi que celles en horaires dits décalés connaissent une forte augmentation. Cette situation correspond à l'attente d'usagers urbains, habitant loin de leur lieu de travail et pour lesquels le service d'accueil au guichet ne correspond pas totalement à leurs besoins. Ces différentes constations conduisent à réorganiser le fonctionnement global de l'agence du Val-d'Oise-Est, dont l'agence de Taverny est l'une des trois sous-unités territoriales. Dans le cadre de ce projet, l'agence de Taverny a effectivement vocation à être supprimée par EDF-GDF. Les activités d'exploitation des réseaux de gaz et d'électricité seraient confiées à deux entités (l'une pour le gaz, l'autre pour l'électricité), qui auraient compétence sur l'ensemble du territoire de l'agence du Val-d'Oise-Est, et qui seraient basées, après étude définitive, soit à Beaumont, soit à Domont. Pour ce qui est de l'accueil de la clientèle à Taverny, il est certain que ces mesures modifieront les habitudes de certains abonnés se présentant aux guichets. En contrepartie, ces mesures devraient permettre de redéfinir les tâches des agents, en particulier, ceux travaillant actuellement à Taverny et, par ce biais, elles devraient permettre de mieux répondre aux demandes de services à domicile et à celles visant, pour la clientèle, à obtenir des horaires dits décalés. En ce qui concerne le personnel, il peut être noté que celui-ci devrait connaître une amélioration de ses conditions de travail et d'installation en quittant le site de Taverny qui est mal adapté et qui se prête mal aux évolutions positives souhaitables.