Allez au contenu, Allez à la navigation

Reprise des travaux du chantier Eole

10e législature

Question écrite n° 14529 de Mme Nicole Borvo (Paris - CRC)

publiée dans le JO Sénat du 21/03/1996 - page 633

Mme Nicole Borvo attire l'attention de Mme le secrétaire d'Etat aux transports sur le fait que la direction de la SNCF envisage de reprendre les travaux d'Eole dans le secteur de la rue Papillon fin avril 1996. Cette décision serait prise sans concertation notamment de la population et des associations, des élus municipaux et des autres parties concernées. Que comptez-vous faire pour qu'une table ronde réunissant toutes les parties concernées se mette en place, afin de discuter de la date et des modalités de la reprise des travaux du chantier d'Eole ?



Réponse du ministère : Transports

publiée dans le JO Sénat du 23/05/1996 - page 1275

Réponse. - Le chantier de creusement du tunnel d'Eole est actuellement interrompu dans le secteur de la rue Papillon à la suite des événements survenus fin décembre 1995. La mission d'expertise, chargée de déterminer les causes des incidents et les conditions dans lesquelles le chantier pourrait se poursuivre en apportant toutes les garanties possibles de sécurité, poursuit ses investigations et devrait rendre ses conclusions dans le courant du mois de mai. Ce n'est qu'à partir de ce moment et au vu des dispositions prises par la SNCF que les pouvoirs publics pourront autoriser celle-ci à reprendre les travaux, cette décision ne pouvant en aucun cas être prise par la SNCF seule. S'agissant de la concertation, la SNCF a accepté de financer une mission d'expert auprès d'une association de riverains afin de faciliter la transmission au public d'informations très techniques et peu accessibles. Cet expert a suivi de très près toutes les phases de travaux de consolidation des sols et de procédures préalables au redémarrage du tunnelier et la SNCF lui remet régulièrement tous les documents qu'il souhaite se faire communiquer. Enfin, il est bien évident qu'avant la reprise du chantier les élus parisiens concernés seront contractés et les dispositions utiles seront prises pour informer les riverains.