Allez au contenu, Allez à la navigation

Moyens financiers de la délégation française présente aux jeux Paralympiques d'Atlanta

10e législature

Question écrite n° 17300 de Mme Jacqueline Fraysse-Cazalis (Hauts-de-Seine - CRC)

publiée dans le JO Sénat du 29/08/1996 - page 2194

Mme Jacqueline Fraysse-Cazalis attire l'attention de M. le ministre délégué à la jeunesse et aux sports sur l'insuffisance des moyens financiers alloués à la délégation qui représentera notre pays aux jeux Paralympiques d'été à Atlanta. 150 athlètes ont gagné leur sélection, avec l'ambition de préserver, voire d'améliorer la 4e place mondiale de la France. Nous pouvons être fiers de ces résultats qui favorisent la reconnaissance et l'insertion des handicapés. Or, aujourd'hui, la participation de certains sportifs est remise en cause pour des raisons d'ordre budgétaire, au point que la Fédération française handisport est obligée de faire appel à la générosité publique pour que les athlètes handicapés ne soient pas les grands oubliés d'Atlanta. Elle lui demande les mesures qu'il envisage de prendre afin de permettre à l'ensemble de la délégation de pouvoir se rendre à ces jeux et d'organiser sa préparation dans les meilleures conditions.



Réponse du ministère : Jeunesse

publiée dans le JO Sénat du 19/12/1996 - page 3425

Réponse. - Le ministère de la jeunesse et des sports, fidèle à la politique partenariale qu'il mène avec les fédérations sportives qu'il agrée, travaille avec la Fédération française handisport pour développer et organiser les activités physiques et sportives des personnes handicapées, tant pour leur épanouissement personnel, que pour favoriser leur reconnaissance ou leur insertion dans notre société. S'agissant plus particulièrement de la participation française aux jeux Paralympiques 1996 d'Atlanta, la subvention du ministère de la jeunesse et des sports à la Fédération française handisport (FFH) s'élève à 3 830 MF. Cette subvention spécifique a financé la participation d'une délégation composée de 145 sportifs sélectionnés, 36 cadres et entraîneurs, ainsi que de l'encadrementfédéral, l'assistance médicale et technique, soit au total 209 personnes. Cette subvention exceptionnelle prolonge le soutien que le ministère de la jeunesse et des sports apporte annuellement à la FFH, qui s'élèvera au total, pour l'année 1996, à 7 751 523 MF. Parallèlement à ces aides financières directes, le MJS s'est, par ailleurs, attaché à accroître la capacité d'encadrement technique de la FFH en affectant auprès d'elle deux cadres techniques supplémentaires, portant ainsi leur nombre à 10 pour 12 135 licenciés. Cet effort important de l'Etat a permis à nos sportifs de remporter 95 médailles dont 35 en or aux derniers jeux Paralympiques. Ces performances placent ainsi la France au sixième rang mondial derrière les Etats-Unis, l'Australie, l'Allemagne, le Royaume-Uni et l'Espagne, alors que la France était confrontée à une augmentation significative (p 34 % par rapport à 1992) du nombre de nations engagées et à une élévation corrélative du niveau mondial des performances sportives.