Allez au contenu, Allez à la navigation

Formation des professeurs d'école

10e législature

Question écrite n° 17740 de M. Jean Chérioux (Paris - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 26/09/1996 - page 2456

M. Jean Chérioux attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche sur le texte suivant, extrait d'un document de réflexion remis par les animateurs d'un institut universitaire de formation des maîtres (IUFM) à de jeunes professeurs d'école : " Le projet de formation s'inscrit dans une réalité autoconstruisante d'un habitus professionnel par un processus de déconstruction-recontruction " (cf. Le Monde du vendredi 13 septembre 1996). Il lui demande s'il pense que cet étrange et prétentieux charabia est véritablement susceptible d'aider les enseignants dans leur tâche difficile.



Réponse du ministère : Éducation

publiée dans le JO Sénat du 20/03/1997 - page 871

Réponse. - La phrase citée par M. Jean Chérioux, reprise d'un article du monde du 13 septembre 1996 sur la rentrée dans un IUFM, constitue les deux premières lignes d'un document de présentation de la formation remis aux professeurs stagiaires d'éducation physique et sportive de cet IUFM. Il s'agit donc d'un extrait très limité de ce document, qui comporte 10 pages de présentation du projet de formation et d'indications pratiques sur l'organisation de l'année de formation. C'est un texte fort utile pour ses destinataires et dont la rédaction est par ailleurs claire et précise. Le style de cette phrase effectivement quelque peu compliqué ne se retrouve nullement dans la suite du document. Néanmoins, l'attention de la direction de l'IUFM concerné a été attirée sur ce point.