Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation du Théâtre national de la danse et de l'image de Châteauvallon

10e législature

Question écrite n° 18573 de M. Ivan Renar (Nord - CRC)

publiée dans le JO Sénat du 31/10/1996 - page 2813

M. Ivan Renar attire l'attention de M. le ministre de la culture sur la situation du Théâtre national de la danse et de l'image de Châteauvallon. Depuis plus d'un an maintenant et l'arrivée au pouvoir à Toulon du Front national, les attaques diverses ses sont multipliées à l'encontre du Théâtre national de la danse et de l'image. On sait que son directeur avait refusé de percevoir toute subvention municipale de la ville de Toulon dirigée par le Front national recueillant, au fur et à mesure des mois, un soutien important des milieux artistiques et politiques. Après toute une série de tracasseries administratives : contrôles fiscal et financier, audits, pressions sur la programmation, le maire de Toulon a assigné le directeur en justice attaquant l'association de gestion sur la base d'une dissension entre partenaires. La justice vient ainsi de suspendre pour trois mois le directeur de Châteauvallon et de nommer un administrateur judiciaire sous le prétexte du non-paiement de certaines cotisations d'adhérents à l'association. Ce prétexte cache mal la volonté de la municipalité de Toulon de faire main basse sur un outil culturel de dimension internationale dont l'action culturelle est devenue par la force des choses un combat contre l'obscurantisme. De plus, les plus grandes interrogations existent sur le rôle du préfet du Var qui, après avoir fait pression sur la programmation de Châteauvallon, a appuyé et soutenu les démarches de la municipalité de Toulon. C'est ainsi la responsabilité de l'Etat qui se trouve engagée. En conséquence, il lui demande quelles mesures il entend prendre pour soutenir Châteauvallon et son directeur et garantir le maintien de ce haut lieu culturel dans le Var



Réponse du ministère : Culture

publiée dans le JO Sénat du 26/12/1996 - page 3497

Réponse. - En concertation avec le ministère de la culture, le Théâtre national de la danse et de l'image de Châteauvallon doit mettre en place un Centre culturel de rencontre, à dominante chorégraphique, en concertation avec le ministère de la culture, afin de procéder aux nécessaires évolutions de cette institution. Le ministère de la culture apporte et confirme son soutien au Théâtre national de la danse et de l'image dont les missions principales de création et de diffusion chorégraphiques se réalisent à travers de nombreuses actions telles que le Festival d'été, les résidences d'artistes, la saison d'hiver. Il convient de développer ces actions de diverses façons, en encourageant la création et la diffusion d'oeuvres concernant l'ensemble des arts du spectacle, en corrélation avec les sciences humaines et de la nature qui y sont liées. On cherchera également à susciter, dans le respect d'un pluralisme nécessaire, des rencontres entre toutes les cultures, les artistes et les publics. Le site de Châteauvallon mérite d'être valorisé, notamment son jardin et son espace de nature, en favorisant son accès et sa présentation au public.