Allez au contenu, Allez à la navigation

Aggravation des polytoxicomanies

10e législature

Question écrite n° 20056 de M. Jean-Luc Mélenchon (Essonne - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 23/01/1997 - page 177

M. Jean-Luc Mélenchon attire l'attention de M. le secrétaire d'Etat à la santé et à la sécurité sociale sur le deuxième rapport de l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) faisant état d'une forte aggravation des polytoxicomanies. Il s'inquiète des conclusions de cette étude qui établit, notamment, que sept millions de Français ont consommé une fois dans leur vie des stupéfiants et que deux millions en ont consommé durant cette année. Le développement de la consommation de produits peu chers, parmi lesquels l'ecstasy et le crack, s'avère extrêmement préoccupant, d'autant plus que les jeunes constituent ses premières victimes. De plus, ce rapport démontre une " radicalisation des états de pauvreté ". En effet, les cas de toxicomanie sont particulièrement fréquents dans les catégories sociales les plus précarisées. La population ne disposant pas d'un emploi stable constitue, en effet, 88 % des toxicomanes. Les chômeurs sont spécialement touchés, puisqu'ils représentent 33 % de l'ensemble des toxicomanes français. Il lui demande donc quelles mesures il entend prendre face à ce problème de santé publique.



La question est caduque