Allez au contenu, Allez à la navigation

Absence d'étude sur la parité homme-femme dans les lieux de pouvoirs

10e législature

Question écrite n° 20230 de Mme Marie-Claude Beaudeau (Val-d'Oise - CRC)

publiée dans le JO Sénat du 30/01/1997 - page 256

Mme Marie-Claude Beaudeau attire l'attention de Mme le ministre délégué pour l'emploi sur l'absence, en France, de toute référence, publication, étude, statistiques sur la place des femmes et des hommes dans les lieux de pouvoirs - politiques, administratifs, associatifs - ainsi que dans les divers organismes et comités consultatifs mis en place pour conseiller le Gouvernement. Elle lui fait remarquer que la France est le seul pays de l'Union européenne à se trouver dans cette situation. Elle lui demande quelles mesures elle envisage pour que, rapidement, une étude soit engagée et publiée. Cette étude ne peut qu'inviter les partis politiques à faire de nouveaux efforts en faveur de la parité homme-femme pour les prochaines échéances électorales.



Réponse du ministère : Emploi

publiée dans le JO Sénat du 02/05/1997 - page 1373

Réponse. - Mme le ministre délégué pour l'emploi est très sensible à la nécessité de produire en France des études statistiques sur la place des femmes et des hommes dans les lieux de pouvoir. Une mission études, recherches et statistiques travaille en ce sens depuis 1995 au sein du service des droits des femmes. Les orientations des programmes d'études sont structurés autour de trois axes : un inventaire statistique quantitatif, des études qualitatives et d'évaluation, des études permettant la prise de décision. D'ores et déjà le service a fait réaliser une étude chiffrée sur la place des femmes aux postes de décision dans différents secteurs de la vie publique en France. D'autres études, en cours de réalisation, contribueront à l'amorce de mise en place d'un cadre statistique permanent sur les femmes dans la vie publique et sociale afin de recueillir les données statistiques et leur ventilation par sexe, trop nombreuses actuellement. Enfin, le service des droits des femmes et l'INSEE actualiseront, tous les quatre ans, l'édition de Femmes en chiffres. Ce travail permet de faire le point sur les sources statistiques disponibles, leurs méthodes de traitement et d'examiner les concepts qui méritent d'être adoptés en raison de l'évolution sociale et économique. Les panels d'enquête seront actualisés tous les cinq ans afin d'améliorer l'information disponible. Ce cadre statistique va avoir le mérite de nous mettre à la hauteur des documents fournis par les institutions de l'Union européenne pour lequel Eurostat s'efforce de promouvoir un degré de comparabilité accru au sein des Etats membres.