Allez au contenu, Allez à la navigation

Quota de harengs alloué à la France par la Commission européenne

10e législature

Question écrite n° 21061 de M. Michel Sergent (Pas-de-Calais - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 13/03/1997 - page 733

M. Michel Sergent attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de la pêche et de l'alimentation sur la faiblesse du quota de harengs alloué à la France par la Commission européenne. Etant donné les zones d'exploitation de la Manche et de la mer du Nord, zone IV b, IV c et VII d en particulier, les organisations de producteurs, FROM-NORD (Front régional d'organisation des marchés) et CME (Coopérative maritime étaploise), souffrent de cette sous-production imposée. 5 500 tonnes pour l'une, 2 300 tonnes pour l'autres. Si les professionnels de la pêche haut-normands et boulonnais comprennent la nécessité d'une meilleure gestion des captures, il leur est difficile de laisser migrer cette espèce qui se trouve en abondance le long des côtes de la Manche de novembre à janvier. La situation est d'autant plus ambiguë que les ateliers de salaison traditionnelle réclament du hareng côtier et qu'une forte proportion du quota du FROM-NORD est débarqué à l'étranger. Il lui demande par conséquent les mesures qu'il entend prendre pour maintenir la plus ancienne activité du port de Boulogne-sur-Mer et des ports de Haute-Normandie.



La question est caduque