Allez au contenu, Allez à la navigation

Desserte directe de Bastia pour les usagers Air France Europe de l'aéroport de Bâle-Mulhouse

10e législature

Question écrite n° 21844 de M. Louis Souvet (Doubs - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 17/04/1997 - page 1169

M. Louis Souvet attire l'attention de Mme le secrétaire d'Etat aux transports sur la nécessité pour les usagers d'Air France Europe de Bâle-Mulhouse désirant se rendre à Bastia soit de transiter par Paris soit de se rendre à Strasbourg, cette dernière étant reliée à Nice, ce qui n'est même pas le cas de l'Euroairport du moins par Air France. Cette région des trois frontières compte un potentiel important de clientèle qui plus est avec un pouvoir d'achat important compte tenu des parités avec le franc suisse et le mark. Clientèle étrangère dont la culture et les habitudes en matière de vacances intégrent très largement un étalement des congés d'une amplitude sans comparaison au niveau national. Ce facteur permet d'envisager un remplissage satisfaisant pour un vol hebdomadaire à destination de l'île de Beauté avant que la libéralisation du transport aérien n'oblige une compagnie étrangère à accomplir ce vol direct. Il demande si les pouvoirs publics entendent initier vis-à-vis du groupe Air France une réflexion sur cette question.



La question est caduque