Allez au contenu, Allez à la navigation

Société Pipangaï spécialisée dans le cinéma d'animation (la Réunion)

10e législature

Question écrite n° 22231 de M. Edmond Lauret (La Réunion - NI)

publiée dans le JO Sénat du 02/05/1997 - page 1339

M. Edmond Lauret attire l'attention de M. le ministre de la culture sur la société Pipangaï, installée à la Réunion et spécialisée dans le cinéma d'animation. Créée en 1994 et employant 160 personnes, grâce à ses prix compétitifs et son savoir-faire reconnu sur le plan international elle a déjà fourni plus de 30 heures de création. L'objectif à terme est de créer 1 000 à 2 000 emplois dans ce secteur. Or le principal handicap de cette industrie est d'ordre financier : en effet, une production coûte environ 40 millions de francs. Pour se développer et pérenniser ce secteur d'activité sur le sol français de l'Océan indien, il faudrait que le Centre national de la cinématographie revoie les critères d'attribution de ses aides, et que soit mise en place par les pouvoirs publics une structure qui serve d'interlocuteur entre les producteurs-diffuseurs et Pipangaï. Il lui demande de lui préciser quelles mesures concrètes il compte prendre pour favoriser l'expansion de ce secteur d'activité.



La question est caduque