Allez au contenu, Allez à la navigation

Cas d'hépatite A recensés à l'école Aragon, à Pantin (Seine-Saint-Denis)

10e législature

Question écrite n° 22276 de Mme Danielle Bidard-Reydet (Seine-Saint-Denis - CRC)

publiée dans le JO Sénat du 02/05/1997 - page 1341

Mme Danielle Bidard-Reydet attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche sur les cas d'hépatite A recensés à l'école Aragon, à Pantin, en Seine-Saint-Denis. Depuis février, plusieurs cas d'hépatite A ont été décelés chez des enfants de cette école primaire et le service de promotion de la santé en faveur des élèves a été prévenu par la directrice. Quatre cas sont connus à ce jour. Pourtant, aucune mesure de prophylaxie, collective ou individuelle, n'a été entreprise par les services concernés de l'éducation nationale dans cette école, même auprès des enfants et de l'enseignante de la classe la plus touchée. Les services municipaux de la ville de Pantin, prévenus par les parents d'élèves ont quant à eux, mis en place rapidement des mesures simples d'hygiène pour ce qui les concerne : remplacement de savons collectifs par du savon liquide, remplacement des essuie-mains par du papier jetable, réparation des points d'eau défectueux, javellisation des toilettes, information des personnels de nettoyage et de surveillance des cantines. Les spécialistes parisiens de l'hépatite infantile de l'hôpital Bicêtre, contactés les parents d'élèves de l'école Aragon, ont recommandé la vaccination pour enrayer la progression de cette maladie, certes peu dangereuse mais entraînant une éviction scolaire de plusieurs jours préjudiciable à la bonne scolarité des enfants. Les parents d'élèves, légitimement inquiets pour la santé de leurs enfants, souhaitent que, rapidement, les services de promotion de la santé en faveur des élèves prennent la décision d'entreprendre la vaccination des sujets-contacts afin que l'épidémie ne se propage pas. Elle lui demande d'intervenir auprès de l'inspection académique de la Seine-Saint-Denis pour prendre la décision qui s'impose dans les plus brefs délais.



La question est caduque