Allez au contenu, Allez à la navigation

Avenir du lycée français de Kinshasa

10e législature

Question écrite n° 22392 de M. Guy Penne (Français établis hors de France - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 15/05/1997 - page 1453

M. Guy Penne souhaite attirer l'attention de M. le ministre des affaires étrangères sur l'avenir du lycée français de Kinshasa. En effet, il semblerait que l'agence souhaite suspendre son activité alors même que le lycée continue de fonctionner avec environ 150 élèves, n'ayant d'autres solutions que de rester à Kinshasa. Cette décision des autorités françaises surprend d'autant plus que l'école américaine et l'école belge continuent de fonctionner et que la fin de l'année est proche. Il ne doute pas que le ministre sera sensible à cette situation délicate pour les Français de Kinshasa et souhaite qu'il maintienne l'activité de ce lycée, garant de notre enseignement et de notre culture.



La question est caduque