Allez au contenu, Allez à la navigation

Délocalisation du musée de la Marine

11e législature

Question écrite n° 00970 de M. Roger Husson (Moselle - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 10/07/1997 - page 1861

M. Roger Husson appelle l'attention de M. le ministre de la défense sur le projet de déménagement du musée de la Marine de Paris. En effet, cet établissement, installé dans l'aile Passy du palais de Chaillot, est susceptible d'être transféré pour permettre la création du musée des Arts premiers. Or cette délocalisation provoque une grande inquiétude parmi les défenseurs du patrimoine maritime, car elle présente un risque pour les collections composées essentiellement de vaisseaux sous voiles, vieux de plus de deux cents ans. Aussi, face à cette menace sérieuse, un comité de soutien au musée de la Marine s'est constitué et propose d'installer de part et d'autre du parvis des Droits-de-l'Homme, dans l'aile Paris du palais de Chaillot, le musée de l'Homme modernisé et le nouveau musée des Arts premiers et, dans l'aile Passy rénovée, le musée de la Marine. Il lui demande donc quelle est sa réaction face à cette proposition et quelles mesures concrètes il envisage de prendre afin que le musée de la Marine ne quitte pas Paris et qu'il soit l'objet d'une rénovation assurant son avenir.



Réponse du ministère : Défense

publiée dans le JO Sénat du 11/09/1997 - page 2366

Réponse. - Le transfert et l'installation du musée de la marine dans de nouveaux locaux sont subordonnés à deux conditions : d'une part, le maintien du musée à Paris, d'autre part, la disponibilité immédiate du futur site d'accueil, afin de supprimer les étapes intermédiaires d'entrepôt temporaire et éviter ainsi tout risque de détérioration lié aux manipulations excessives et risquées des collections. Le choix d'un nouveau site d'implantation se révèle d'une extrême complexité et a fait l'objet de nombreux rapports et études de la part des ministères de la défense et de la culture. Aujourd'hui, un certain nombre de localisations du musée des arts premiers sont envisagées, qui ne mettraient pas en cause l'implantation du musée de la marine au Palais de Chaillot. Une solution définitive sera arrêtée lorsque l'ensemble ds problèmes liés au calendrier et au financement de cette opération aura été étudié.