Allez au contenu, Allez à la navigation

Formation aux gestes de premiers secours dans les écoles

11e législature

Question écrite n° 01081 de M. Daniel Eckenspieller (Haut-Rhin - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 10/07/1997 - page 1868

M. Daniel Eckenspieller demande à M. le ministre de l'éducation nationale, de la recherche et de la technologie si, à l'instar d'autres pays européens, ne pourrait être envisagée, dans nos écoles élémentaires, une formation aux " gestes de premiers secours ". En effet, à l'heure actuelle, peu d'adultes connaissent les gestes qui sauvent, faute de les avoir appris durant leur cursus scolaire, ou d'avoir eu la volonté de s'inscrire, par la suite, dans l'un des organismes qui dispensent de tels cours. Au moment où a été exprimée la volonté de rétablir, à l'école, la formation à la morale civique, une telle disposition présenterait le double avantage d'un apprentissage technique, éminemment utile, et d'une réflexion sur la solidarité. Il lui demande donc s'il envisage de prendre des initiatives qui aillent dans ce sens.



Réponse du ministère : Éducation

publiée dans le JO Sénat du 04/09/1997 - page 2281

Réponse. - Compte tenu de leur âge, les élèves fréquentant les écoles élémentaires ne disposent ni de la force physique ni de la maturité psychologique nécessaires pour mettre en oeuvre les gestes élémentaires de survie ou ceux enseignés dans le cadre du brevet de secourisme. Seule une information sur les démarches d'alerte et les interventions à proscrire peut prendre place dans l'enseignement des règles générales de sécurité institué par le décret no 83-896 du 4 octobre 1983. Ces notions ont été reprises par les programmes pour l'école primaire du 22 février 1995 dans lesquels figurent pour le cycle des apprentissages fondamentaux : " le corps de l'enfant (notions simples de physiologie et d'anatomie) " ; pour le cycle des approfondissements : " mise en oeuvre des règles d'hygiène, de sécurité, de tenue et justification de celles-ci... éducation à la santé, principes simples de secourisme ". L'enseignement qui peut ainsi être dispensé durant l'horaire scolaire vise à faire prendre conscience aux enfants des risques et dangers qui sont susceptibles de se présenter dans diverses circonstances de la vie quotidienne et à susciter de leur part les comportements de vigilance et de prudence qui s'imposent pour eux-mêmes et les autres. Une note de service du 10 juillet 1997 publiée au bulletin officiel de l'éducation nationale du 17 juillet 1997 rappelle l'importance d'initier les élèves, dès la grande section de maternelle jusqu'au collège, aux apprentissages des gestes élémentaires de premiers secours et invite les académies qui le souhaitent à mettre en place, selon des consignes précises, cette initiation. Un plan national de formation destiné aux inspecteurs de l'éducation nationale, aux conseillers pédagogiques, aux médecins et infirmiers est programmé à partir de janvier 1998. Il sera complété par des plans académiques et départementaux.