Allez au contenu, Allez à la navigation

Programme Socrate en faveur des étudiants

11e législature

Question écrite n° 01553 de M. Georges Gruillot (Doubs - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 17/07/1997 - page 1929

M. Georges Gruillot appelle l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de la recherche et de la technologie sur la décision de la Commission européenne de consacrer une rallonge budgétaire de 50 millions d'écus, soit 325 millions de francs, au programme Socrate. Il le remercie de lui préciser la position de la France vis-à-vis de cette proposition et les axes de coopération qu'il entend développer autant que la promotion qu'il compte donner à l'attention des étudiants.



Réponse du ministère : Éducation

publiée dans le JO Sénat du 25/09/1997 - page 2547

Réponse. - Le gouvernement français a pris position pour une allocation de moyens supplémentaires pour le programme Socrates d'un montant de 25 millions d'écus. C'est ce même montant qui a en définitive fait l'objet de la position commune du conseil des ministres de l'Union européenne. Pour sa part, le ministre de l'éducation nationale, de la recherche et de la technologie tient à souligner son engagement fort en faveur du maintien, voire de l'accroissement de la mobilité des étudiants, tant dans le cadre de la partie Erasmus du programme d'action communautaire Socrates, que dans le cadre d'autres actions transnationales.