Allez au contenu, Allez à la navigation

Renforcement des services publics en milieu rural

11e législature

Question orale n° 0029S de M. Michel Sergent (Pas-de-Calais - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 18/09/1997 - page 2176

M. Michel Sergent souhaiterait attirer l'attention de Mme le ministre de l'aménagement du territoire et de l'environnement sur le maintien voire le renforcement des services publics en milieu rural. L'aménagement du territoire et le développement du monde rural doivent composer, depuis les années quatre-vingt, et aujourd'hui plus que jamais, avec la complexité. Déconcentrations des normes et des moyens (nouvelles politiques de la ruralité, politiques d'insertion, Fonds de péréquation, services publics locaux d'aménagement, etc.), décentralisation des compétences et des moyens autour de collectivités locales regalvanisées et ouvertes à la coopération sont deux impératifs, sans lesquels il ne peut y avoir de changement durable et novateur. Les populations rurales - au nom du principe de l'égalité devant le service public - ont droit au même titre que les urbains à des services publics de qualité. Et malgré de nombreuses initiatives, une inquiétude diffuse continue à s'exprimer face à la diminution de la population et au resserrement des services traditionnels (poste, gendarmerie, équipement, écoles...). Par ailleurs, la population rurale vit très mal la perte de son secteur marchand. La fermeture de la boulangerie, du tabac, de l'épicier... C'est à chaque fois un peu de vie en moins. Certes, tous ces problèmes ne sont malheureusement pas nouveaux, ils sont bien connus de tous. Aussi, étant donné la politique de priorité que s'est fixée le Gouvernement au réencadrement social et territorial, il lui demande quelles mesures concrètes seront prises pour réajuster le déficit en matière de service public en milieu rural.



La question a été retirée