Allez au contenu, Allez à la navigation

Statistiques relatives à la journée de circulation alternée du 1er octobre 1997

11e législature

Question écrite n° 03878 de M. Serge Mathieu (Rhône - RI)

publiée dans le JO Sénat du 30/10/1997 - page 2944

M. Serge Mathieu demande à Mme le ministre de l'aménagement du territoire et de l'environnement s'il existe des statistiques (comptages de trafic, recensement des accidents de circulation, etc.), relatives à la journée de circulation alternée du mercredi 1er octobre 1997, à communiquer à la représentation nationale.



Réponse du ministère : Aménagement du territoire

publiée dans le JO Sénat du 21/05/1998 - page 1625

Réponse. - Mme la ministre de l'aménagement du territoire et de l'environnement a pris connaissance avec intérêt de la question concernant la journée de circulation alternée du mercredi 1er octobre 1997. La mise en uvre de la circulation alternée à Paris et dans 22 communes limitrophes au cours de la journée du 1er octobre 1997 a fait l'objet d'un compte rendu de la préfecture de police : au total, sur l'ensemble de la zone concernée par la mesure, 1 650 fonctionnaires de police ont été spécifiquement affectés à la tenue des points de filtrage ; en outre, les effectifs locaux ont assuré des contrôles aléatoires sur l'ensemble de la journée. Ainsi, plus de 230 000 véhicules ont été contrôlés et plus de 115 000 dépliants d'information ont été remis aux usagers. La mesure a donné lieu à une réduction du volume de la circulation de l'ordre de 20 % par rapport à la journée du 30 septembre, dans les conditions suivantes : - 20 % aux entrées de Paris ; - 32 % sur les boulevards des Maréchaux ; - 17 % pour le centre de Paris. La SNCF estime que son trafic a connu une augmentation de 10 à 20 %. La gratuité étendue à l'ensemble de la région a manifestement été appréciée par la population et a facilité la gestion des dispositifs de contrôle sur les réseaux. Le centre spécialisé Fernand Widal, qui ouvre une ligne spécialisée dès que le niveau 2 de pollution de l'air est atteint, reçoit en moyenne 60 appels par jour lorsqu'il est activé. Au cours du présent épisode, seuls 20 appels ont été reçus. L'effet conjugué de la diminution des émissions automobiles et d'une amélioration des conditions météorologiques s'est traduit par une baisse de plus de la moitié des niveaux de pollution, le niveau 1 n'ayant pas été atteint au cours de la journée. On doit tout particulièrement se féliciter de l'adhésion de la population d'Ile-de-France. Elle a fait preuve d'un civisme remarquable malgré les gênes entraînées par les dispositions prises en vue de prévenir la pollution de l'air.