Allez au contenu, Allez à la navigation

Langues étrangères et école primaire

11e législature

Question écrite n° 07621 de M. Georges Gruillot (Doubs - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 16/04/1998 - page 1195

M. Georges Gruillot demande à Mme le ministre délégué chargé de l'enseignement scolaire de lui préciser ses intentions en faveur de la promotion de l'apprentissage des langues étrangères dès l'école primaire.



Réponse du ministère : Enseignement scolaire

publiée dans le JO Sénat du 09/07/1998 - page 2249

Réponse. - La maîtrise des langues étrangères est aujourd'hui le gage d'une ouverture des élèves sur le monde en même temps qu'un facteur décisif d'insertion sociale et professionnelle. Elle constitue à ce titre une priorité dans la formation des jeunes. Pour répondre à ces besoins, une réflexion globale sur l'enseignement des langues a été menée au sein du ministère de l'éducation nationale de la recherche et de la technologie. Elle vise à améliorer le niveau de nos élèves en langues vivantes, notamment en communication orale. La généralisation de l'enseignement des langues vivantes à l'école primaire devrait constituer un facteur important de l'amélioration des compétences linguistiques des élèves. A la rentrée 1998, la quasi-totalité des élèves des classes de CM2 bénéficiera d'un enseignement régulier de langue vivante. Cette mesure sera étendue aux CM1 en septembre 1999. Cet enseignement d'une heure et demie par semaine sera un véritable apprentissage. Dans les classes nouvellement implantées, les parents choisiront la langue étudiée parmi celles offertes dans le collège du secteur en sixième. A terme, tous les parents pourront choisir la langue étudiée par leur enfant selon les mêmes modalités. Une réelle continuité pourra donc être établie avec le collège et permettra une amélioration des performances de nos élèves en langues vivantes. D'autre part la sensibilisation à la " musique des langues " sera encouragée dès l'école maternelle.