Allez au contenu, Allez à la navigation

Reconnaissance du Tibet

11e législature

Question écrite n° 09072 de M. Georges Gruillot (Doubs - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 18/06/1998 - page 1907

M. Georges Gruillot demande à M. le ministre des affaires étrangères de lui indiquer les initiatives prises par la France, notamment dans le cadre des organisations internationales, en faveur de la reconnaissance du Tibet et du règlement de la situation politique de ce pays occupé.



Réponse du ministère : Affaires étrangères

publiée dans le JO Sénat du 30/07/1998 - page 2441

Réponse. - L'honorable parlementaire a bien voulu interroger le ministre des affaires étrangères sur la question de la reconnaissance du Tibet qualifié de " pays occupé ". La France, comme l'ensemble des Etats siégeant aux Nations Unies, considère que le Tibet est une partie intégrante du territoire chinois. Il ne saurait donc y avoir d'initiative visant à la reconnaissance internationale de cette région. En revanche, la France, ainsi que ses partenaires au sein de l'Union européenne, sont attachés à la protection de l'identité culturelle et religieuse du peuple tibétain au sein de la Chine. Cette question est abordée dans le cadre du dialogue euro-chinois sur les droits de l'homme et fait l'objet de plusieurs projets de coopération sur le terrain.