Allez au contenu, Allez à la navigation

Formation des médecins psychiatres

11e législature

Question écrite n° 18290 de M. Alfred Foy (Nord - NI)

publiée dans le JO Sénat du 29/07/1999 - page 2541

M. Alfred Foy remercie Mme le ministre de l'emploi et de la solidarité de bien vouloir lui préciser la manière selon laquelle elle entend pallier le déficit en praticiens hospitaliers psychiatriques dans le département du Nord. L'accès aux spécialités, notamment celle de psychiatrie, est désormais fermé aux médecins assistants généralistes par l'arrêté publié le 8 juillet dernier. Or, le département se place comme l'un des plus défavorisés de France en ce qui concerne les soins aux affections mentales. Le schéma régional d'organisation sanitaire confirme ainsi la vacance de 84 postes alors que, parallèlement, pour des raisons liées aux conditions socio-économiques, la demande va en s'accroissant. Les médecins assistants généralistes, conscients de ce dysfonctionnement, se sont engagés de longue date dans une politique de formation en psychiatrie, avec le soutien de leurs pairs et de l'université.



Réponse du ministère : Emploi

publiée dans le JO Sénat du 07/10/1999 - page 3310

Réponse. - La ministre de l'emploi et de la solidarité informe l'honorable parlementaire que, l'arrêté d'application du décret nº 95-517 du 25 juin 1999 organisant le concours national de praticien des établissements publics de santé a été modifié par arrêté en date du 30 juillet 1999, paru au Journal officiel du 7 août 1999, pour permettre aux assistants généralistes exerçant dans des services de psychiatrie de se présenter aux épreuves de type II du concours national de praticien des établissements publics de santé, dans les spécialité de psychiatrie.