Allez au contenu, Allez à la navigation

Renforcement de la sécurité sur la RN 14

11e législature

Question écrite n° 30346 de Mme Marie-Claude Beaudeau (Val-d'Oise - CRC)

publiée dans le JO Sénat du 04/01/2001 - page 12

Mme Marie-Claude Beaudeau attire l'attention de M. le ministre de l'équipement, des transports et du logement sur la nécessité urgente de rendre la route nationale 14 (RN14) moins dangereuse dans la traversée du nord du Val-d'Oise. Elle lui fait remarquer qu'un nouvel accident vient de se produire à Cléry-en-Vexin faisant deux morts et un blessé. Elle lui fait également remarquer que, depuis le début de l'année, ce tronçon de la RN 14 a fait 6 morts et 11 blessés sans qu'aucune mesure de protection ne soit prise. Depuis plusieurs années, ce tronçon routier doit être transformé en deux fois deux voies. Elle lui demande de lui faire savoir s'il n'estime pas urgent de prendre des mesures exceptionnelles en faveur des travaux de mise en sécurité du tronçon de la RN 14 dans la traversée du Val-d'Oise.



Réponse du ministère : Équipement

publiée dans le JO Sénat du 12/04/2001 - page 1281

Réponse. - Compte tenu des nombreuses priorités identifiées et malgré la volonté d'améliorer les conditions de sécurité sur la route nationale 14, entre Cergy-Pontoise et Magny-en-Vexin, dans la traversée du nord du département du Val-d'Oise, le contrat de Plan Etat-région Ile-de-France, signé le 18 mai 2000, n'a pas pu prendre en compte le financement d'aménagements nouveaux sur cet axe pour la période 2000-2006. En revanche, des négociations ont été engagées entre l'Etat, le conseil régional d'Ile-de-France et le conseil général du Val-d'Oise en vue de mettre en place un financement spécifique en dehors de ce contrat. Cette disposition, pour laquelle les trois partenaires ont manifesté leur accord, permettra de réaliser les études et les travaux nécessaires à la mise en place de la RN 14. Cette opération traduit la priorité accordée à la sécurité routière. La mise à 2 x 2 voies, l'aménagement des carrefours et la déviation de Cléry-en-Vexin sont ainsi envisagés dans ce programme, qui fait suite à un diagnostic de sécurité de cet axe. L'Etat, qui assurera la maîtrise d'ouvrage de l'opération, prévoit d'ores et déjà de mettre en place un crédit de 4 millions de francs (0,61 million d'euros) en 2001 pour débuter les études relatives au projet.