Allez au contenu, Allez à la navigation

Inquiétudes des familles des malades mentaux du département de la Moselle

11e législature

Question écrite n° 30651 de M. Roger Hesling (Moselle - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 25/01/2001 - page 220

M. Roger Hesling appelle l'attention de Mme le secrétaire d'Etat à la santé et aux handicapés sur les inquiétudes manifestées par les familles des malades mentaux du département de la Moselle. En effet, on ne peut que se réjouir du fait que la lutte contre les maladies mentales ait été reconnue comme priorité au niveau national. Sans remettre en cause le principe d'une politique globale, nationale et régionale d'adaptation de l'offre de soins aux besoins de la population, pas plus que celui de la limitation des séjours dans les hôpitaux psychiatriques en faveur de structures alternatives, il semble toutefois que le schéma régional lorrain de psychiatrie pour 1999-2004 fasse naître des inquiétudes. Ainsi, ces inquiétudes se portent, pour la Moselle, sur l'ampleur des suppressions de lits envisagés dans les hôpitaux, d'une part, sur la diminution programmée des places en structures d'accueil, soit 74 places d'ici à 2004, touchant surtout l'est du département alors que la demande semble plus importante, d'autre part, et enfin la création de 256 places en structures alternatives en quatre ans sur l'ouest du département alors que les solutions existantes à l'heure actuelle sont très faibles. Il lui demande donc si ces chiffres sont confirmés et en relation avec le nombre de demandes, et les moyens pour réaliser une tâche de cette ampleur sans pénaliser les malades et leur famille.



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.