Allez au contenu, Allez à la navigation

Avenir de la gynécologie médicale

11e législature

Question écrite n° 31641 de M. Louis Souvet (Doubs - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 08/03/2001 - page 804

M. Louis Souvet attire l'attention de M. le ministre délégué à la santé sur les préoccupations d'une part très importante de la population féminine concernant l'avenir de la gynécologie médicale. En se faisant l'écho de ses concitoyennes, il rappelle et déplore le rejet par l'Assemblée nationale d'un texte visant à rétablir un diplôme d'études spécialisées de gynécologie médicale distinct du diplôme de gynécologie obstétrique ; ce rétablissement aurait permis que toute assurée puisse continuer à consulter librement un gynécologue médical de son choix. Il demande si les pouvoirs publics sont conscients de l'importance du mécontentement (pétition signée par 1 500 000 personnes) et si un dispositif cohérent incluant ces revendications va être proposé au Parlement, l'aval du Gouvernement permettant de supprimer une obstruction parlementaire mal ressentie par les intéressés.



La question est caduque