Allez au contenu, Allez à la navigation

Enseignement des sciences à l'école primaire

11e législature

Question écrite n° 33452 de M. Paul Girod (Aisne - RDSE)

publiée dans le JO Sénat du 31/05/2001 - page 1810

M. Paul Girod demande à M. le ministre de l'éducation nationale dans le cadre du plan de rénovation et d'amélioration de l'école primaire qu'il a présenté, le 20 juin 2000, de lui préciser l'état actuel d'application des dispositions relatives à l'enseignement des sciences qui, appliqué jusqu'à présent dans un nombre limité d'écoles, devait être " généralisé " en CE 2, CM 1 et CM 2, préfigurant des changements similaires au collège, puis au lycée.



Réponse du ministère : Éducation

publiée dans le JO Sénat du 26/07/2001 - page 2458

Depuis 1996, des principes pédagogiques sollicitant la curiosité des élèves et leur capacité d'investigation durant les activités scientifiques à caractère expérimental, ont été diffusés dans le cadre de l'opération La main à la pâte, sous l'impulsion du prix nobel Georges Charpak. Cette dynamique a concerné, jusqu'en 2000, environ 4 000 classes, soit un nombre limité d'élèves. Le plan de rénovation de l'enseignement des sciences et de la technologie à l'école, mis en oeuvre à la rentrée 2000, a pour objet de généraliser ces principes pédagogiquesà tous les élèves des classes du cycle des approfondissements (CE 1, CM 1 et CM 2). Le plan de rénovation est prévu sur une durée de trois ans. Au cours de cette première année de mise en oeuvre, les principales dispositions inscrites ont été réalisées ou sont en cours de réalisation. La direction de l'enseignement scolaire pilote les opérations engagées, coordonnées par un comité de suivi national. Ainsi, se sont structurés les groupes de pilotage départementaux chargés de dynamiser l'évolution des pratiques pédagogiques des maîtres. Des crédits ont été délégués à cet effet en 2000 et 2001, à hauteur de 31 MF, ils sont destinés à faciliter la formation des enseingants et à soutenir les projets des écoles. Les équipes départementales ont été mobilisées au moyen de trois séminaires interacadémiques qui ont réuni six cents participants de décembre 2000 à janvier 2001. Sur le terrain, ces équipes sont fortes de l'appui des IUFM, des CDDP et des CRDP, ainsi que des groupes de suivi académiques qui leur facilitent l'accès aux ressources et le soutien concret de la communauté scientifique et universitaire. Des réalisations significatives sont déjà signalées. Au niveau national, des productions pour aider les maîtres sont en cours d'élaboration, avec la contribution de l'équipe La main à la pâte, de l'académie des sciences et d'acteurs de terrain. Certaines de ces productions sont d'ores et déjà disponibles, avec d'autres ressources, à partir de la rubrique sciences à l'école du site Internet EduSCOL, développé à cet effet par la direction de l'enseignement scolaire, à l'adresse suivante : http ://www.eduscol.education.fr/D0027/EXSACC02.htm. En complément, et de façon coordonée, le site portail pédagogique du CNDP (http ://www.cndp.fr) et le site de La main la pâte (http ://www.inrp.fr//lamap) proposent des ressources spécifiques. Enfin, des documents d'accompagnement destinés aux maîtres et prenant en compte les nouveaux programmes pour l'école seront publiés pour la rentrée 2002. L'ensemble de ces mesures d'accompagnement, conformes aux dispositions prévues par le plan doivent permettre aux enseignants du cycle 3 de progresser significativement dans la voie de la rénovation. Les premiers éléments de bilan, attendus à l'issue de cette première année d'exercice, contribueront au pilotage du plan ainsi qu'à la réflexion déjà engagée sur les enseignements scientifiques dans le second degré.