Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation des familles touchées par la maladie d'Alzheimer

11e législature

Question écrite n° 33544 de M. Charles Descours (Isère - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 07/06/2001 - page 1891

M. Charles Descours attire l'attention de M. le ministre délégué à la santé sur la nécessité d'apporter des réponses aux familles touchées par la maladie d'Alzheimer. Le 28 janvier 1999, le Sénat adoptait en première lecture une promotion de loi déposée par Alain Vasselle, relative à l'amélioration des personnes atteintes de démence sénile et en particulier de la maladie d'Alzheimer. Plus de deux ans plus tard cette proposition n'a toujours pas été soumise à l'Assemblée nationale. Pourtant lors de sa discussion, le ministre avait formulé le souhait de faire progresser ce dossier en disposant de nouveaux éléments concernant la dépendance et les maladies neurodégénératives en particulier. Il avait également constaté que s'agissant des structures de prise en charge et des personnels, " les manques étaient criants. " Il lui reconnaît volontiers que des avancées ont été faites, depuis. L'entrée de la maladie dans la liste des affections comportant un traitement prolongé et une thérapeutique particulièrement coûteuses, énumérées à l'article D. 322-1 du code de la sécurité sociale, en est une. De plus, à la fin de l'année 2000, le professeur Girard a remis au Gouvernement un rapport qui dresse un bilan de la situation actuelle et procède à une analyse des évolutions prévisibles. Il lui demande par conséquent quelles suites il compte donner aux recommandations figurant dans ce rapport et par quel moyen il va donner une réponse forte aux attentes des familles qui sont dans une situation extrêmement difficile tant sur le plan psychologique que matériel.



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.