Allez au contenu, Allez à la navigation

Institut français d'Athènes

11e législature

Question écrite n° 33736 de M. René Trégouët (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 14/06/2001 - page 1959

M. René Trégouët rappelle à l'attention de M. le ministre des affaires étrangères la manifestation de professeurs grecs enseignant le français à l'institut français d'Athènes, devant l'ambassade de France début juin dernier. Ils protestaient contre le plan de fermeture des annexes de cet institut. Ces enseignants ont demandé au Premier ministre français son " assistance afin que les enseignants grecs soient dignement traités par la France ". Peut-il nous rassurer sur ce point ? D'autre part, l'enseignement du français en Grèce va-t-il disparaître ou bien ce plan de fermeture sera-t-il contrebalancé par d'autres initiatives françaises ?



Réponse du ministère : Affaires étrangères

publiée dans le JO Sénat du 09/08/2001 - page 2593

Le resserrement des effectifs de l'Institut français d'Athènes (IFA), et principalement ceux des personnels enseignants, a été rendu inéluctable par la constante et rapide baisse de fréquentation des cours de langue proposés par l'établissement et ses annexes de province, les inscriptions étant passées de plus de 23 000 à moins de 4 000 en dix ans. Les causes de cette désaffection sont diverses mais tiennent particulièrement à la libéralisation du marché des cours de langues. La mission de l'IFA a donc dû être revue, ainsi que son organisation. A chaque étape du difficile mais inévitable plan de reconfiguration mis en oeuvre, le ministère des affaires étrangères veille prioritairement à sa dimension humaine. Ainsi les compensations financières que perçoivent les agents dont l'Institut est contraint de se séparer excèdent de beaucoup les obligations prévues par la législation locale. Elles représenteront pour 2001 plus de million et demi d'euros. L'Institut français d'Athènes privilégiera, à moyens budgétaires inchangés, ses missions essentielles que sont la coopération universitaire et la diffusion de la culture vivante.