Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation des techniciens de laboratoire et des conducteurs ambulanciers

11e législature

Question écrite n° 34318 de Mme Maryse Bergé-Lavigne (Haute-Garonne - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 12/07/2001 - page 2297

Mme Maryse Bergé-Lavigne attire l'attention de M. le ministre délégué à la santé sur la situation des techniciens de laboratoire et des conducteurs ambulanciers. Leur classification actuelle en catégorie A apparaît inéquitable puisqu'elle ne reconnaît ni la pénibilité ni les exigences de leur fonction. En effet, ils exercent une profession exigeante, à risque, dans un contexte de fatigue et de pénibilité. La reconnaissance en catégorie B active semble incontestable. Aussi, elle lui demande de bien vouloir lui indiquer s'il envisage de prendre des mesures afin que ces personnels obtiennent leur classification en catégorie B active.



La question est caduque