Allez au contenu, Allez à la navigation

Inscription du paracétamol sur le registre des génériques

11e législature

Question écrite n° 34357 de M. Ambroise Dupont (Calvados - RI)

publiée dans le JO Sénat du 12/07/2001 - page 2298

M. Ambroise Dupont appelle l'attention de M. le ministre délégué à la santé sur les conséquences graves pour l'industrie, de l'inscription du paracétamol sur le répertoire des médicaments génériques. En effet, le Doliprane, qui a comme seul principe actif le paracétamol, représente 95 % de l'activité de l'usine de Lisieux et selon le groupe Aventis Pharma, l'inscription du paracétamol au registre des génériques entraînerait une baisse significative des ventes pouvant aller de 30 à 50 %. La baisse estimée de 40 % de l'activité du site pourrait aboutir à la fermeture pure et simple de l'usine et donc, à une perte de 150 emplois directs sans compter les retombées économiques pour la région. Parallèlement, une baisse des volumes de Doliprane entraînera une baisse des besoins en principe actif avec en corollaire, une augmentation du prix de cette matière première. La solution sera alors d'utiliser une source d'approvisionnement en provenance d'inde ou de Chine, ce qui mettra donc en difficulté Rhodia, société pour laquelle nous sommes le principal acheteur de paracétamol. Devant cette situation, il lui demande de lui préciser très rapidement les mesures qu'il entend prendre pour éviter les conséquences extrêmement fâcheuses de cette décision, tant pour l'emploi local (Calvados) que national.



La question est caduque