Allez au contenu, Allez à la navigation

Revalorisation de l'apprentissage

11e législature

Question écrite n° 34889 de M. Charles Descours (Isère - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 30/08/2001 - page 2802

M. Charles Descours attire l'attention de M. le secrétaire d'Etat aux petites et moyennes entreprises, au commerce, à l'artisanat et à la consommation sur la nécessité de prendre des mesures rapides afin de revaloriser l'apprentissage des métiers. Deux dispositions concrètes pourraient être inscrites dans la prochaine loi d'orientation pour l'artisanat : rendre obligatoire pour l'inscription au répertoire des métiers l'obtention du CAP (certificat d'aptitude professionnelle) ou d'un diplôme équivalent pour chaque famille de métiers ; rendre obligatoire, également une validation des stages préalables à l'installation, et ne plus se contenter d'une attestation de présence. Il lui demande de bien vouloir lui indiquer s'il compte prendre en considération ces deux propositions simples et non coûteuses qui auraient un effet immédiat en faveur de la revalorisation de l'apprentissage.



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.