Allez au contenu, Allez à la navigation

Areva

11e législature

Question écrite n° 35011 de M. René Trégouët (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 13/09/2001 - page 2948

M. René Trégouët rappelle à l'attention de M. le secrétaire d'Etat à l'industrie la naissance de la nouvelle holding nucléaire française baptisée Areva. Dans sa configuration actuelle, elle regroupe différentes entités qui sont toutes françaises. Un développement européen de la nouvelle holding, en coopération ou d'une façon plus intégrée, est-il déjà envisagé ?



Réponse du ministère : Industrie

publiée dans le JO Sénat du 29/11/2001 - page 3787

Les perspectives des marchés du nucléaire ont considérablement évolué ces dernières années. La fourniture de centrales, essentiellement tournée jusqu'à présent vers le marché national, trouve de nouveaux relais de croissance à l'export. De plus, la maintenance du parc électronucléaire reste un marché captif sur le long terme, même s'il est soumis à des contraintes commerciales très fortes de la part des producteurs d'électricité. Cette évolution impliquait une mutation en profondeur de la filière nucléaire française afin qu'elle puisse regrouper ses forces, valoriser ses domaines de compétence et rechercher des alliances internationales. C'est dans cette optique que le Gouvernement a encouragé, dès 1999, un rapprochement entre les activités nucléaires de Framatome et de Siemens et a décidé, l'année suivante, de recomposer la filière nucléaire française en regroupant les activités de Cea-Industrie, de la Cogema et de Framatome au sein d'une nouvelle entité baptisée Areva. D'emblée, le rapprochement avec Siemens a permis de donner une nouvelle dimension européenne à notre industrie et assurera au groupe Areva une position forte sur des marchés internationaux, comme le Sud-Est asiatique et l'Amérique du Nord. Ces nouvelles orientations permettront de préparer l'avenir et de maintenir la compétitivité et le savoir-faire de nos entreprises malgré la réduction générale de la demande. Dans ce domaine, le pôle nucléaire d'Areva aura un rôle important à jouer dans la perspective d'un renouvellement des marchés du nucléaire.