Allez au contenu, Allez à la navigation

Niveau de qualification au sein des IUFM

11e législature

Question écrite n° 35641 de M. Louis Souvet (Doubs - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 18/10/2001 - page 3299

M. Louis Souvet attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale sur la situation des jeunes docteurs employés au sein des IUFM (Instituts universitaires de formation des maîtres). Certes avec la crise économique annoncée et les nombreux licenciements programmés dans les sociétés privées, la solution envisagée par le ministère pourrait aux yeux du grand public passer comme une option idéale. En fait, il convient de prendre en compte d'une part le très haut niveau de qualification de ces personnels, d'autre part, le faible nombre concerné (environ 60 personnes) et de le rapporter à tous les emplois-jeunes nettement moins qualifiés qui, via un " troisième concours " vont être intégrés dans l'éducation nationale. L'Etat et l'éducation nationale doivent prendre en compte les nombreuses compétences de ces jeunes docteurs ainsi que leurs trois années d'expérience. Le corps d'intégration prévu à l'heure actuelle ne répond pas à ces critères. Il demande si le Gouvernement va notifier ses propositions.



La question est caduque