Allez au contenu, Allez à la navigation

Aide à l'association pour la promotion de la francophonie en Flandre

11e législature

Question écrite n° 37314 de M. Paul Girod (Aisne - RDSE)

publiée dans le JO Sénat du 20/12/2001 - page 3973

M. Paul Girod attire l'attention de M. le ministre des affaires étrangères sur la situation que vit la francophonie dans le pays flamand du royaume de Belgique. En effet, les 300 000 francophones résidant en Flandre ne peuvent que déplorer le peu de présence de la langue et de la culture françaises dans cette partie de la Belgique frontalière du nord de la France. S'il existe un suivi pédagogique assuré, entre autres, par l'Alliance française, il n'existe à l'heure actuelle qu'une seule structure (l'Association pour la promotion de la francophonie en Flandre) qui maintienne le relais des actions culturelles vers le monde adulte. Or l'APFF rencontre de grandes difficultés financières car aussi bien elle ne peut plus recevoir de subvention de la communauté française de Belgique eu égard à l'arrêt de la cour d'arbitrage du 17 mai 2000. C'est donc dans le cadre des accords de coopération culturelle récemment signés entre le gouvernement français et la Belgique qu'il semblerait opportun d'étudier une possibilité d'aide, comme cela se produit envers la communauté flamande résidant en France, en particulier dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais, et qui reçoit régulièrement pour ses associations, manifestations ou publications des soutiens réguliers des autorités françaises. Il lui demande donc quelles sont les perspectives qui pourraient être envisagées pour assurer la pérennité de cette association.



La question est caduque