Allez au contenu, Allez à la navigation

Déséquilibre entre le nombre d'hommes et de femmes au Panthéon

12e législature

Question écrite n° 01850 de M. Jean Louis Masson (Moselle - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 08/08/2002 - page 1807

M. Jean-Louis Masson attire l'attention de M. le Premier ministre sur le fait qu'au nom de son Gouvernement, il s'est engagé à promouvoir une politique active en matière d'égalité des droits entre les hommes et les femmes. Pour cela, de nombreuses réformes de fond sont encore indispensables dans divers domaines. Toutefois, des mesures à dimension symbolique forte sont parfois tout aussi importantes pour accélérer l'évolution des mentalités. Ainsi, les pouvoirs publics ont décidé qu'Alexandre Dumas entrerait au Panthéon en octobre 2002. Il sera le 73e grand homme dont la dépouille sera accueillie en ce haut lieu de la mémoire nationale. Parmi les 73 intéressés, on ne comptera hélas que deux femmes, Marie Curie et Sophie Berthelot, cette dernière n'étant d'ailleurs pas au Panthéon à titre personnel mais au motif qu'on n'avait pas voulu la séparer de son mari, le grand chimiste Marcellin Berthelot. Ce déséquilibre flagrant est d'autant moins acceptable que certaines femmes ont marqué l'histoire du pays par leur forte personnalité. Trois d'entre elles ont notamment des titres éminents qui mériteraient au moins d'être examinés dans une logique d'entrée au Panthéon. Il s'agit en priorité d'Olympe de Gouges qui fut l'une des premières féministes. Participant à la Révolution et proposant l'émancipation des femmes par une déclaration des droits de la femme et de la citoyenne (1791), elle fut guillotinée en 1793. Dans le domaine des sciences, on peut citer la mathématicienne Sophie Germain qui devint clandestinement élève d'une grande école nationale alors interdite aux femmes avant d'obtenir le Grand Prix des Sciences mathématiques de l'académie des sciences en 1816. Enfin, Louise Michel, figure légendaire du Mouvement ouvrier et de la Commune de Paris pourrait aussi être retenue. En fonction de ce qui précède, il souhaiterait donc qu'il lui indique s'il ne pense pas qu'à l'occasion des manifestations pour l'entrée d'Alexandre Dumas au Panthéon, une réflexion devrait être engagée afin d'associer ultérieurement les femmes sus-évoquées ou éventuellement d'autres dont les mérites éminents seraient également reconnus.

Transmise au Ministère de la culture et de la communication



Réponse du Ministère de la culture et de la communication

publiée dans le JO Sénat du 27/02/2003 - page 697

La décision de transférer les cendres illustres au Panthéon est prise par décret du Président de la République, sur proposition du Premier ministre, et sur rapport du ministre de la culture et de la communication. Naturellement, des suggestions sont fréquemment faites au Président de la République, par des personnes ou des associations s'attachant à promouvoir la mémoire d'une personne illustre, sur la base d'un courrier présentant les différents aspects de la personnalité et de l'action de cette dernière justifiant cet hommage national. Il ne fait aucun doute que le Panthéon devra désormais faire toute leur place aux Françaises qui ont et auront mérité la reconnaissance de la Patrie.