Allez au contenu, Allez à la navigation

Dysfonctionnements du bureau principal de La Poste de Pantin (Seine-Saint-Denis)

12e législature

Question écrite n° 10728 de Mme Danielle Bidard-Reydet (Seine-Saint-Denis - CRC)

publiée dans le JO Sénat du 29/01/2004 - page 221

Mme Danielle Bidard-Reydet attire de nouveau l'attention de M. le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie concernant les dysfonctionnements du bureau principal de La Poste de Pantin, en Seine-Saint-Denis. Le 27 mars 2003, M. le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie précisait que le bureau de poste de Pantin principal comportait six guichets et un agent d'accueil dans la salle du public pour assurer l'accueil de la clientèle. Par ailleurs, il annonçait que dans le cadre de la signature d'une convention départementale sur la politique de la ville, des mesures seraient prises pour répondre aux besoins des usagers avec la création ou le renforcement de la présence d'interprètes, d'écrivains publics et la mise en place de permanences de services sociaux. Les usagers, reçus en délégation à la même période, par le directeur départemental de La Poste, s'étaient, eux aussi, vu promettre des mesures, mais pas les mêmes, notamment la création d'un poste d'agent d'accueil et ce toujours dans le cadre de la politique de la ville. Elle tient à lui faire remarquer qu'il n'y avait pas et qu'il n'y a toujours pas d'agent d'accueil à La Poste principale de Pantin. Que, sur les six guichets, il y en a toujours un voire deux de fermés, même aux heures de pointe. Par ailleurs, les promesses faites, que ce soit par le ministère ou la direction départementale de La Poste, n'ont jamais été tenues. Il n'y a toujours aucun interprète, aucun écrivain public, aucune permanence de services sociaux, ni aucun agent d'accueil à La Poste principale de Pantin. Les conditions d'accueil reste déplorables et indignes d'un service public censé répondre aux besoins de la population. Elle lui demande donc que les promesses faites par les uns et les autres soient enfin tenues pour que le service public soit assuré à La Poste principale de Pantin.



Réponse du Ministère de l'économie, des finances et de l'industrie

publiée dans le JO Sénat du 03/06/2004 - page 1195

Le bureau de poste de Pantin principal est ouvert de 8 heures à 19 heures sans interruption du lundi au vendredi et de 8 heures à 12 heures le samedi, six guichets assurent l'accueil de la clientèle. Ce bureau dispose de l'effectif nécessaire à son bon fonctionnement. Par ailleurs deux automates de libre service affranchissement ainsi que deux guichets automatiques bancaires viennent renforcer le service offert à la clientèle. Dans le cadre de la signature de la convention départementale sur la politique de la ville et conformément à la convention signée entre l'État et La Poste le 11 mars 2002, un plan sur cinq ans, de 75 millions d'euros, a été engagé. Il permettra de créer ou de réhabiliter plus de 100 bureaux de poste, d'engager des actions de formation spécifiques pour les agents de La Poste et de favoriser les partenariats avec d'autres acteurs de la politique de la ville. Ce programme permet à La Poste de poursuivre l'adaptation du réseau aux spécificités des zones urbaines sensibles afin de proposer des services adaptés aux besoins des clients de ces quartiers. En 2003, des mesures spécifiques ont été prises pour réduire l'attente sur l'ensemble des bureaux de poste de la commune de Pantin et ce, conformément aux engagements pris début 2003. Des vacations de " femmes relais langue asiatique " et d'interprètes en langue arabe sont désormais assurées dans le bureau de Pantin Quatre-Chemins, conformément à la convention départementale sur la politique de la ville signée le 24 juin 2003 entre la préfecture de Seine-Saint-Denis et la direction de La Poste. Ces vacations ont très sensiblement amélioré l'accueil du client et les conditions de travail des guichetiers dans cet établissement. Il est à noter que, contrairement aux deux autres bureaux de poste de la commune, Pantin Les Limites et Pantin Quatre-Chemins, Pantin principal n'est pas situé en ZUS. Toutefois, une attention toute particulière a été portée sur le bureau de Pantin principal en 2003 et les absences de guichetiers ont été comblées de façon permanente et prioritaire. Un emploi dédié à la distribution des objets en instance est désormais en place. Après l'installation du deuxième distributeur de billets fin 2002, les six guichets sont désormais équipés d'un logiciel permettant de traiter plus rapidement les transferts de fonds vers l'étranger, très nombreux dans cet établissement (1000 par mois en moyenne). Ces différents équipements ont été de nature à diminuer sensiblement l'attente au guichet.