Allez au contenu, Allez à la navigation

Amélioration de l'offre de transport de la ligne RER A vers Cergy-Pontoise

12e législature

Question écrite n° 10787 de Mme Marie-Claude Beaudeau (Val-d'Oise - CRC)

publiée dans le JO Sénat du 05/02/2004 - page 269

Mme Marie-Claude Beaudeau attire l'attention de M. le ministre de l'équipement, des transports, du logement, du tourisme et de la mer sur l'insuffisance, l'inadaptation de l'offre de transport de la ligne RER A vers l'agglomération de Cergy-Pontoise. Elle lui rappelle que les 4 gares de Cergy-Pontoise accueillent actuellement 37 000 voyageurs par jour, que le bassin de Cergy-Pontoise représente 350 000 habitants et plus de 100 000 emplois et qu'il a connu une croissance démographique de + 12,5 % entre les deux recensements. Malgré ces évolutions, l'offre de RER A vers Cergy-Pontoise n'a pas évolué depuis 1994 entraînant une détérioration du fonctionnement du service public : fréquences insuffisantes, non-respect des horaires, inconfort, absence de rame à deux étages aux heures de pointe. De plus en plus, les véhicules individuels sont utilisés, en totale contradiction avec les objectifs du Plan de déplacements urbains (PDU) de la région Ile-de-France. Elle lui fait remarquer que cette situation est en totale contradiction avec celle des bassins de Saint-Germain-en-Laye et Poissy et doit par conséquent pouvoir être corrigée rapidement. Elle lui demande de lui faire connaître les mesures qui pourraient être prises rapidement afin d'aboutir à un calendrier de mise en place progressive d'une rame toutes les 10 minutes entre 6 h 30 et 20 heures, à une généralisation des trains à deux étages pendant les heures de pointe, à une amélioration de la gestion de la ligne, permettant une qualité de service assurée aux usagers sur toutes les rames (horaires, matériel, confort), à une amélioration de l'interconnexion entre réseau SNCF et réseau RATP en gare de Nanterre-Préfecture. L'ensemble de ces mesures pourrait constituer une qualité nouvelle d'offre de transport de la ligne RER A vers l'agglomération de Cergy-Pontoise.



Réponse du Ministère de l'équipement, des transports, de l'aménagement du territoire, du tourisme et de la mer

publiée dans le JO Sénat du 22/04/2004 - page 922

L'agglomération de Cergy-Pontoise est actuellement desservie toutes les dix minutes en heures de pointe par le RER A. 70 trains circulent chaque jour au départ ou à destination de Cergy. Cette offre est complétée par des trains reliant directement, en période de pointe, Cergy à la gare de Paris-Saint-Lazare, toutes les dix minutes également. Ce sont donc près de cent trains qui relient quotidiennement l'agglomération de Cergy à la capitale, compte non tenu des relations offertes à Pontoise avec la gare du Nord. L'extension d'une desserte de ce type à l'ensemble de la journée ne paraît pas justifiée économiquement par l'analyse des flux actuels et potentiels de déplacement en dehors des heures d'affluence. L'accroissement des capacités offertes sur la ligne sera réalisé grâce à l'introduction progressive, dans les prochains mois, de nouvelles rames à deux niveaux. D'ici à l'été 2005, quatorze rames seront en service, en priorité aux heures de pointe sur la branche de Cergy. Des améliorations en matière de qualité de service doivent également être attendues des nouveaux contrats signés par la RATP, co-exploitante de la ligne A du RER et la SNCF, avec le syndicat des transports d'Ile-de-France, autorité organisatrice des transports. Ces contrats mettent fortement l'accent sur l'amélioration de la qualité de service offerte aux voyageurs en matière de ponctualité des trains, sécurité et sûreté, propreté et information. A cet égard, l'équipement des rames à deux niveaux en dispositif d'information visuelle et sonore sera achevé à la fin de l'été prochain.