Allez au contenu, Allez à la navigation

Fonctionnement des IUFM

12e législature

Question écrite n° 13261 de M. Serge Mathieu (Rhône - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 22/07/2004 - page 1610

M. Serge Mathieu appelle l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche sur l'intérêt de l'étude de l'IFRAP (institut français de recherche sur les administrations publiques) à l'égard du fonctionnement des IUFM (instituts universitaires de formation des maîtres). Selon cette étude intitulée : " IUFM : la machine à détruire les enseignants ", il semblerait que les IUFM proposent des formations " idéologiques " basées sur la forme et très peu sur le contenu, ce qui pourrait déconnecter les futurs enseignants de la réalité scolaire. Il lui demande la nature, les perspectives et les échéances de son action ministérielle s'inspirant de ce constat.



Réponse du Ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche

publiée dans le JO Sénat du 30/09/2004 - page 2218

Le débat national sur l'avenir de l'école a permis de mettre en lumière les différentes contributions des acteurs et des usagers du système éducatif français afin d'aider l'école à répondre aux besoins et à satisfaire aux valeurs rappelées par le Président de la République dans son allocution du 20 novembre 2003. Créés par la loi d'orientation sur l'éducation du 10 juillet 1989, les instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM) ont en charge la conduite des actions de formation professionnelle des personnels enseignants. Les évolutions du système éducatif nécessitent qu'une réflexion sur la formation des enseignants soit entreprise. Dans cette optique, le ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche a officiellement annoncé le 2 juillet dernier la réunion d'un groupe de travail chargé de réfléchir sur les missions des IUFM.