Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation des salariés du café Ruc (Paris 1er)

12e législature

Question écrite n° 14510 de Mme Nicole Borvo Cohen-Seat (Paris - CRC)

publiée dans le JO Sénat du 11/11/2004 - page 2577

Mme Nicole Borvo attire l'attention de M. le ministre de l'emploi, du travail et de la cohésion sociale sur la situation des salariés du café Ruc dans le premier arrondissement de Paris. Ces derniers sont en grève depuis le 13 octobre et revendiquent tout simplement l'application du droit du travail (paiement des heures supplémentaires, pouvoir être nourris et bénéficier d'une pause repas, respect des normes d'hygiène et de sécurité) et une augmentation des salaires pour compenser les contraintes liées à la profession. Depuis le début du conflit les salariés sont soumis à de fortes pressions. Par conséquent, elle lui demande ce qu'il compte faire pour que le droit du travail et le droit syndical soient respectés ici comme ailleurs en vue de contribuer à une reprise du dialogue social.

Transmise au Ministère délégué aux relations du travail



Réponse du Ministère délégué aux relations du travail

publiée dans le JO Sénat du 10/02/2005 - page 405

L'attention du Gouvernement a été appelée sur le conflit qui oppose les salariés du café Ruc à la direction de l'établissement. Ce conflit qui a débuté le 13 octobre portait sur un certain nombre de revendications liées aux conditions de travail du personnel de cuisine dans l'établissement. Le conflit a pris fin le 15 novembre par la signature d'un protocole de fin de conflit qui témoigne de la reprise du dialogue social entre les partenaires sociaux.